Consultez l’article de Sandrine Chantereau en l’occasion de l’exposition Viviane S. une collection? Quand l’art façonne le lien. au Centre de céramique de La Borne.
Paru dans Le Berry Républicain

Le Centre céramique contemporaine La Borne a dévoilé sa première exposition de l’année. Une « collection » constituée par une passionnée : Viviane S.

La première exposition de l’année du Centre céramique contemporaine La Borne est consacrée à la collection de Viviane S. Mais la dénomination « collection », utilisée pour des raisons pratiques, pose question.

Un lien entre les artistes Ce projet, cette histoire n’aurait pas eu de sens sans la passion de Viviane S., qui en est le liant. L’exposition est le reflet d’une épopée humaine, d’une suite de rencontres avec beaucoup d’artistes : peintres, sculpteurs et céramistes dont beaucoup étaient présents lors du vernissage, samedi soir.

Au fil des ans, elle découvre les travaux des uns et des autres, elle élargit le champ de ses connaissances, se fait des amis. L’exposition présente son cheminement durant vingt-cinq ans avec ses coups de cœur successifs.

 L’aventure, qui a abouti à cette exposition, a démarré a l’initiative de la commissaire Stéphanie Le Follic-Hadida, dans le but de rendre les travaux de quarante-trois artistes plus visibles.

Cette « collection » s’est créée par un cheminement au fil des coups de cœur, sans accumulation, sans préméditation, sans démarche d’accumulation, sans envie de réunir toute pièce représentative de l’histoire de l’art. La véritable signification de l’exposition est plutôt à rechercher dans son sous-titre : « quand l’art façonne le lien ». De ses visites elle garde de beaux souvenirs : « J’ai été à Boisbelle, un grand moment aussi dans le grand four. Un atelier, c’est aussi beaucoup d’émotion. » Elle reconnaît avoir besoin de « voir la terre, de sentir la terre » et d’avoir un coup de cœur autant pour les pièces que pour les gens ; elle a d’ailleurs du mal à acheter si elle ne connaît pas l’artiste.

« Je veux être surprise, redonnez-nous à voir », disait-elle aux céramistes présents samedi. Des céramistes reconnaissants pour « ce regard exceptionnel et prodigieux » porté sur eux.

Pratique. Exposition visible jusqu’au 14 mars. Ouverture tous les jours de 11 à 18 heures.

Sandrine Chantereau

Consultez-le ici